Maladie coeliaque de l'adulte (MCA)

Définition

La maladie cœliaque, caractérisée par un syndrome de malabsorption, est très fréquente. Elle due à une intolérance digestive à des protéines du gluten de certaines céréales : le blé, l’orge ou le seigle. Dans les manifestations les plus graves de cette maladie, on note d’importantes carences en vitamines, une dénutrition et un retard staturo-pondéral (c’est-à-dire de l’évolution du poids et de la taille en fonction de l’âge), mais c’est exceptionnel.

Données épidémiologiques

La maladie cœliaque touche aussi bien l’adulte que l’enfant. Des cas familiaux sont relevés dans 3,6 à 20 % des cas. Elle est également concomitante, dans 50 % des cas, d’une gastrite et/ou d’une colite lymphocytaires.

Symptômes

Parfois asymptomatique, la maladie cœliaque est cependant repérée en raison de :

  • signes mineurs de malabsorption associés à une diarrhée peu violente, parfois chronique ;
  • douleurs abdominales ;
  • météorisme (gonflement de l’abdomen, ballonnement) ;
  • parfois une constipation :
  • symptômes extra-digestifs tels qu’une dermatite herpétiforme, des arthralgies (douleurs des articulations) et diverses manifestations auto-immunes.

Traitements

  • Pour cette maladie, on préconise généralement un régime sans gluten : ce qui implique de supprimer totalement de son alimentation le blé, le seigle et l’orge. En revanche, le riz, le maïs et l’avoine sont autorisés. C’est un régime difficile à mettre en œuvre d’autant que le gluten peut se trouver, sans être signalé, dans des plats cuisinés sans céréales ou même dans l’enrobage de certains médicaments.
  • Il peut arriver, dans 5 % des cas, que le patient fasse une résistance au régime sans gluten. Elle est due souvent à une mauvaise observance du régime, mais des résistances sont possibles. Dans ce dernier cas, une corticothérapie peut restaurer la sensibilité au régime sans gluten.

Docteur Spatzierer

11 avenue d'Eylau
75116 PARIS

Tél. 01 45 53 27 62
Fax. 01 45 05 16 72

nous contacter

» cliquez-ici